Du mono à Brest

Tout sur les entrainements réguliers, les randos du weekend, les balades en semaine, les conventions, les compétitions...
Avatar de l’utilisateur
Gruuz
J'adore écrire tout l'temps!
Messages : 1753
Inscription : 08 Avr 2013, 18:22

Re: Du mono à Brest

Message par Gruuz » 12 Nov 2019, 18:47

Aujourd'hui c'est la quatrième petite heure.
Presque tous les garçons roulent 100 m et deux des filles aussi!
L'une n'a pas peur de dire qu'elle a peur de sortir du parachute. Alexandre, classé hyperactif n'y croit plus parce qu'il apprend moins vite.
La presse locale est passée. Le nom de notre club sera cité.
Jeudi on montera un slalom pour ceux-là et on testera la montée & descente dehors si le temps le permet. Vendredi ce sera la parade dans la cour du collège
Φίλιππος

Avatar de l’utilisateur
Gruuz
J'adore écrire tout l'temps!
Messages : 1753
Inscription : 08 Avr 2013, 18:22

Re: Du mono à Brest

Message par Gruuz » 14 Nov 2019, 18:49

Jeudi: avant-dernière séance
Une nouvelle dèb qui s'excuse de n'être pas venu avant. mince ça mobilise du temps imprévu.
Slalom à peu près réussi pour les deux garçons vrai débutants et une fille.
Sortie sur la pente à côté de la salle avec 4 gars et une fille. A la fin de la séance la prof me dit que l'inséparable copine de cette dernière, que je n'ai pas invité à sortir, en a eu des larmes. Séchées par la prof qui lui a offert son bras pour deux tours du double gymnase. Or au début je l'avais félicité de sa meilleure position du fait qu'elle avait atteint les deux dernière barrières écartées de 2 m de la sortie du couloir parachute sans apparemment se poser de questions... Je lui demandais seulement d'aller un peu plus vite. Elle est du genre à savoir rouler mais ne pas s'en rendre compte par manque de confiance en soit.
Le dernier garçon vient à la porte voir ce à quoi je ne l'ai point invité. il ne roule que 10/15 m .
Deux des garçons, vrais débutant, sont sur le point de démarrer sans appui.
Surplace oscillant: les deux en deuxième année réussissent une ou deux petite marcharières
3 ou 4 monos 24" seront demandés au père-NOËL.
Φίλιππος

Avatar de l’utilisateur
Gruuz
J'adore écrire tout l'temps!
Messages : 1753
Inscription : 08 Avr 2013, 18:22

Re: Du mono à Brest

Message par Gruuz » 17 Nov 2019, 14:02

DERNIÈRE SEANCE
A LA DEMANDE d'une fille on remonte le slalom. où je vois en fin de séance Enora (troisième séance entre 2018 et 2019 ) le parcourir parfaitement! donc rendez vous compte : moins de trois heures d’apprentissage.
Nora, elle, est réapparue avec un plâtre au poignet gauche : accident de rugby. Elle donne son bras plâtré aux filles qui sortent du parachute.
Malo, le plus grand garçon des 4 ièmes; parvient quelquefois à démarrer sans appui, il vient me le conter. Lui aussi demandera un 24" au père noël .
La parade finale dans la cour fait sortir tout le monde, moi avec une fille à chaque bras. Alex qui ne fait que 40 m filme avec la tablette de la prof. Celle-ci lui a demandé pourquoi il avait réussi à rouler? Parce que que tu as travaillé et recommencé...
Louan qui roule pourtant un tour de salle , est venu parader discrètement à pied. Ensuite dans la salle , il réuni tous les stagiaires sur des bancs et, lui debout, commence une campagne électorale ; brusquement prend deux objets derrière lui et me les tend en disant que c'est pour me remercier de leur avoir appris à rouler en monocycle. Il m'avait demandé plusieurs fois de revenir effectuer d'autre stages. Et à la prof, il déplorait depuis le début de la deuxième semaine que cela finirai bientôt. La prof ne l'avait jamais vu prendre la parole avant.
Malo et Alex simulent un gros chagrin.
Je leur suggère de créer un club ici . A l'idée de subvention municipale, Noa , se voit acheter un Yacht. Je lui confirme qu'on a jamais vu de monocycliste rouler sur un Yacht. Tous se l'imaginent dorénavant.
Le dernier rangement s'effectue avec entrain. Wilhem et Malo, depuis la remorque de barrières, m’appellent et me saluent alors que je recharge nos 11 monos dans mon coffre.

Samedi après midi au CCG avec moins de barrières, les enfants cyclotouristes ne progressent pas vite , il ne se redressent pas , il appuient si fort qu'il n'obtiennent pas la régularité, il se mettent en danseuse. Seule Marie , que j'instruis l'an dernier déjà, parvient à rouler 10 mètres. Emma qui avait appris à rouler seule , réussit 4 m en arrière et le raconte à son père. Ils me racontent le concours européen de Cyclo à Budapest où elle a représenté la France avec 3 autres jeunes de France.
Elise me raconte que une cavalière quelle connait a relevé le défi que ses parents lui avait lancé: descendre et remonter une pente en monocycle contre la promesse d'avoir un cheval. Elle a son cheval maintenant.
Φίλιππος

Avatar de l’utilisateur
Gruuz
J'adore écrire tout l'temps!
Messages : 1753
Inscription : 08 Avr 2013, 18:22

Re: Du mono à Brest

Message par Gruuz » 19 Nov 2019, 10:05

J'ai été retardé pour quitter Guipavas alors je suis repassé au collège Lundi Midi. Avec la prof nous sommes allés ouvrir un portail grillagé où les élèves de l'AS attendaient pour accéder au Gymnase.
Mes stagiaires 2019 étaient au premier rang comme emprisonnés. Quand ils m'ont reconnu, ils ont crié: "Philippe est là! Monsieur Philippe ouais! hé Monsieur le stage continue!? " Délivrés, ils se sont rués jusqu'à la porte d'entrée, balancé leur Eastpak, et se sont emparés des monocycles sans perdre une seconde.
Je me suis occupé surtout de la fille qui a le mieux progressé. Elle arrive presque à démarrer sans reculer (un tour de roue et elle tombe à droite) tout cela en souriant. Pendant ce temps Clara enchaine des traversées de la salle en baissant de plus en plus les bras. Et Clara tente aussi des départs mais elle recule. Je ne doute pas qu'elles y arriveront bientôt. Pendant ce temps Willem tente constamment d'attirer mon attention. Je lui donne mes mains pour lui permettre de rouler en arrière et il y parvient de manière détendue cette fois. N. vient nous révéler en primauté son idée de numéro au spectacle de fin d'année: rouler avec deux assiette chinoises!. C'est positif, lui qui, avec sa gueule d'ange, s'est déjà permis des insolences incroyables avec l'autorité. Les autres stagiaires sans monos s'exercent à d'autres agrès et me sourient en passant.
Dans ce Gymnase de l'AS le prof me dit que l'AS est un cocon où exemptés de l'âpreté de la cour d'école, les élèves s'expriment et s'épanouissent.
Le club de tennis mutera dans un nouveau gymnase et l'AS récupérera des placards et salles avec ravissement.

Je redépose les 11 monos aujourd'hui dans le local.
Φίλιππος

Répondre