Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Besoin de conseils pour une figure ? C'est par ici que ça se passe !
Avatar de l’utilisateur
toutestbon
Le Monotaure
Messages : 2013
Inscription : 16 Nov 2011, 13:28

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par toutestbon » 25 Juil 2016, 15:38

On verra ça ! En tout cas je suis pris de doutes après ce week end de "repos". Après 2 bonnes nuits de sommeil les sensations sont bien meilleures mais je n'améliore pas mon temps. Le soucis c'est que je pars plus vite (vers les 30,5km/h de moyenne sur les 6km premiers kilomètres) mais je suis obligé de baisser le rythme car le cardio ne suit plus... c'est là que je pense aux manivelles de 140mm, mais j'ai peur qu'il soit trop tard pour les adopter. Je ferais sûrement une reco en 150mm et une en 140mm et je trancherais...
Enfin le 10km c'est dimanche, "j'ai le temps de voir". :P

Avatar de l’utilisateur
Sam
Président
Messages : 7287
Inscription : 22 Avr 2007, 18:51

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par Sam » 25 Juil 2016, 22:53

Ne compte pas trop sur une reconnaissance en pleine ville touristique si ?
-----
Sam

Déplacements tous terrains toutes distances.

Avatar de l’utilisateur
toutestbon
Le Monotaure
Messages : 2013
Inscription : 16 Nov 2011, 13:28

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par toutestbon » 23 Juil 2018, 12:09

Je déterre ce sujet pour vous faire part de mes nouvelles sensations ! :wink:

Mon nouveau cadre et le nouveau pneu nimbus (plus léger de 650g, c'est la différence entre mes nightrider 1ère et 3ème génération) sont les éléments qui m'ont offert la possibilité d'avoir de nouvelles sensations. :P

Je ne m'attendais pas à avoir de si tôt de nouvelles sensations en 36S. Le fait que l'axe de mon 26S soit HS a été bénéfique sur ce plan puisque je roule tous les jours en 36S depuis plusieurs mois.

Premier point : Le passage de vitesse en descente ou en ayant déjà pris de la vitesse a toujours été difficile pour moi et le plus souvent j'étais obligé de mettre un petit coup de frein lors du passage de vitesse car je basculais vers l'arrière. Depuis quelques mois, j'arrive à me pencher un peu plus en avant et à passer la vitesse plus facilement dans ces conditions et c'est vraiment appréciable. :)

Second point : C'est plus récent, je perçois un contrôle bien meilleur de l'équilibre avant/arrière (ça date de quelques semaines avant le marathon et j'ai la sensation d'avoir encore progressé depuis). Tel que je l'escomptais, le guidon me sert de plus en plus d'appui franc, me permettant de passer des chemins parfois chaotiques sans décélérer ou même de faire des descentes sans freiner (je viens de faire l'aller-retour Rennes/Saint-Malo ce week end, je pense notamment à la descente de Hédé à l'aller et à celle entre Pleugueneux et Saint-Domineuc au retour où je roulais à près de 40km/h). J'ai ainsi pu faire une pointe enregistrée à 47km/h (d'après Garmin, Strava l'ayant lissé à 42km/h, les GPS ne sont pas le top pour les vitesses max) sur une courte descente à plus 5% au Tertre, avec une grande sensation de stabilité (j'ai quand même freiner avant d'arriver au rond point). J'espérais avoir atteint les 50km/h ça sera pour une autre fois ! :oops:

J'ai du mal à imaginer comment d'autres ont pu atteindre des vitesses plus élevées sans avoir un 2ème appui rigide, avec un cadre KH et un T-bar je n'ai jamais ressenti une telle sensation de stabilité à ces vitesses.

chouch
Trésorier
Messages : 4139
Inscription : 02 Déc 2011, 14:55

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par chouch » 23 Juil 2018, 12:21

Ca sera pour la prochaine fois les 50 km/h ;)

A vue de nez, il te manque encore pas mal d'aisance à basse vitesse sur la 36 pouces par rapport à un demi-dieu comme Martin C., hyper impressionnant de maniabilité (le mec gère limite mieux la marche arrière en 36 que moi en 24, faut se le dire...). Je ne suis pas convaincu qu'il y ait un rapport quelconque avec le schmilblick, mais ça peut être une piste de travail.

Tout ça sans pratiquer ni le Schlumpf ni la 36, donc je ne prendrai pas mal si tu casses ma tentative d'explication :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
toutestbon
Le Monotaure
Messages : 2013
Inscription : 16 Nov 2011, 13:28

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par toutestbon » 23 Juil 2018, 14:17

Il y a un peu de ça, selon moi c'est l'équilibre avant-arrière qui est la base de tout. C'est une qualité largement exploitée en tout-terrain (que ce soit en descente ou pour rouler à fond en cross country) ou en freestyle (le coast!). Je pense que c'est surtout à force d'en faire que ça finit par s'améliorer "tout seul", même si les activités citées précédemment ou bien la roue libre me semblent les meilleurs activités pour travailler ce point.

D'ailleurs, j'avais l'impression d'être en roue libre dans les descentes, mes jambes tournaient frénétiquement tandis que je m'assurais de bien répartir les forces sur le guidon et la selle. J'avais l'impression de sentir l'équilibre un peu comme un funambule avec son balancier.

Un autre point, c'est l'outil d'enregistrement, si ça se trouve sur un compteur à aimant j'aurais dépassé les 50km/h (ou pas, et peut être même sur un compteur GPS plus/moins performant). En soit, je m'en fiche, c'est plutôt pour savoir si je vais vraiment moins vite ou si c'est juste l'outil de mesure qui est différent... (je sais juste que Martin a déjà fait une pointe à 50km/h dans la descente du Mont Ventoux, que l'américain Scott Wilton a lui enregistré 53km/h, tandis que le basque Ekhi Congil serait dans les mêmes eaux en 29S... ou qu'un Suisse que personne n'a jamais vu rouler aurait atteint 55km/h sur un 29S/125mm...)

chouch
Trésorier
Messages : 4139
Inscription : 02 Déc 2011, 14:55

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par chouch » 23 Juil 2018, 15:12

toutestbon a écrit :
23 Juil 2018, 14:17
D'ailleurs, j'avais l'impression d'être en roue libre dans les descentes, mes jambes tournaient frénétiquement tandis que je m'assurais de bien répartir les forces sur le guidon et la selle. J'avais l'impression de sentir l'équilibre un peu comme un funambule avec son balancier.
J'en rêve !

A part ça, ne te focalise pas trop sur les chiffres précis : selon les outils de mesure, l'imprécision est certainement énorme.
Celui qui roule à 53 km/h à son compteur va peut-être moins vite que toi à 49 ;)
Les compteurs à aimant ne sont pas tous bien étalonnés par leur propriétaire.

Avatar de l’utilisateur
toutestbon
Le Monotaure
Messages : 2013
Inscription : 16 Nov 2011, 13:28

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par toutestbon » 23 Juil 2018, 16:16

C'est sûr que le chiffre dans l'absolu n'a guère de signification (mon compteur m'a déjà indiqué à quelques reprises des pointes à 60 ou 70km/h, j'ai une confiance modérée dans l'outil). Je me demande juste si ceux qui ont soi-disant atteint et dépassé cette vitesse étaient vraiment plus rapide, et s'ils avaient la sensation d'être stable (le mieux c'est que je leur demande :P ). D'ailleurs Ekhi vient de faire une pointe à 50km/h en montagne ce matin. J'ai hâte de voir à quel point il va être en forme la semaine prochaine ! :P

En tout cas, je crois que j'ai fini de me poser des questions sur le choix des manivelles, 150mm c'est bien assez court sur un 36S. Sur des efforts intenses, je suis plus limité par ma capacité à pousser fort sur les pédales tout en gardant l'équilibre qu'à tirer la langue en hyperventilant. Le jour où j'arriverais à pousser vraiment plus fort les pédales, je me reposerais la question. :P

Avatar de l’utilisateur
Sam
Président
Messages : 7287
Inscription : 22 Avr 2007, 18:51

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par Sam » 26 Juil 2018, 23:05

Impressionnant tout ça. Je confirme que passer la vitesse à fréquence de pédalage élevée est un grand kif mais un geste difficile ; il faut anticiper le passage en se penchant en avant et si on rate le passage on se retrouve comme un con en déséquilibre !
je crois que j'ai fini de me poser des questions sur le choix des manivelles, 150mm c'est bien assez court sur un 36S
Tu crois mais tu te demandes quand même vu la tournure de ta phrase.
Ça me fait penser à un gars à qui je disais de passer de 29S/125 à 36S/150 mais qui me disait non le 29 est bien plus maniable, léger, confortable et je suis aussi rapide en 29. C'est seulement quand il a fini par passer au 36 qu'il est devenu champion du monde de marathon :wink:
À mon avis ton expérience montre juste que tu es très à l'aise en 150 mais rien ne dit que passer en 140 ne permettrait pas de gagner du temps (notamment sur parcours plat).
Beaucoup de gens font aussi le même type de raisonnement : je ne passe pas au Schlumpf car je ne serais pas à l'aise et pas plus rapide qu'en 36 avec des petites manivelles ; j'ai envie de leur dire (je leur dis d'ailleurs) bosse un peu et rapido tu seras carrément plus rapide, même si au début cela amène un certain inconfort.
Je ne dis pas que tu serais plus rapide en 140 mais je crois que cela vaudrait le coup d'essayer, quand tu auras fini d'explorer les possibles des 150.
Si tu pousses ton raisonnement « j'ai plus de contrôle en 150, je monte mieux les bosses et de toutes façons je ne suis pas limité par la fréquence » alors pourquoi ne pas passer en 160 :P ?
150 paraît être la longueur la plus adaptée mais cela serait quand même un sacré coup de bol que l'on soit tombé dessus du premier coup par hasard !
-----
Sam

Déplacements tous terrains toutes distances.

Avatar de l’utilisateur
toutestbon
Le Monotaure
Messages : 2013
Inscription : 16 Nov 2011, 13:28

Re: Sensations et essais sur Schlumpf (axe à vitesse)

Message par toutestbon » 27 Juil 2018, 17:43

En fait, pour ce qui est de la longueur des manivelles, mes arguments sont un mélange de science, de sensations et surtout elles sont limitées par le matériel disponible actuellement :
- biomécanique : je ne sais pas qui est le con qui a décidé que la longueur 170mm deviendrait un standard pour le vélo, puis plus récemment on a vu apparaitre des longueurs exotiques, plus court pour les petites pattes et plus longues pour les grands allant de 160mm à 185mm par pas de 2,5 à 5mm. A 150mm on est déjà sous la limite basse, en "raccourcissant" on augmente la cadence en même temps que le risque de tendinite.
- physiologique : là c'est plus de l'ordre des sensations, sur mes entrainements j'essaye de distinguer si je suis limité par ma puissance musculaire ou par mes capacités cardio-respiratoire. C'est à dire, par exemple en 29S/125mm, une fois que j'ai acquis une technique suffisante, j'ai senti que quand j'étais à fond, j'avais du mal à aller plus vite à cause de mes capacités cardio-respiratoires (je sentais l'asphyxie arriver, j'hyperventilais, incapable de fournir assez d'oxygène à mes jambes qui tournoyaient à haute vitesse) cependant, je ne ressentais pas des jambes vidées, c'est la vitesse de mouvement des jambes plus que la force appliquée sur les pédales qui me fatiguait. En 36S/150mm c'est un état que j'atteins rarement, je suis bien moins essoufflé mais je force davantage sur les jambes.

Cela dit, je vois mon dernier entrainement de 10k sur un terrain principalement plat en moins de 19min (ça commence à bien mouliner), j'étais à bout de souffle à l'arrivée et j'avais également bien puisé dans les cuisses (surtout sur un faux-plat de 2,5km à 1% à 31km/h). Est-ce que le gain de temps dans le faux-plat descendant lié à des manivelles de 140mm aurait été supérieur à celui perdu dans le faux-plat montant ? Je pense que si gain il y a, il est marginal. Les manivelles de 150mm me semble plus polyvalentes dans la mesure où je peux rouler enclenché plus longtemps quand ça monte, et dans les descentes je commence tout juste à lâcher les chevaux (faire des longues descentes sans freiner) et ça me parait moins fatiguant de mouliner comme un dingue en descente que de forcer sur le plat ou en légère montée.

Au final, je pense que ça dépend de la morphololgie et des prédispositions de chacun. Martin n'a pas d'intérêt à rouler avec des manivelles plus courtes dans la mesure où il court un marathon en moins de 3h (il a la technique pour tourner les jambes à fond et c'est pas ça qu'il va le limiter dans l'effort). Pour ma part, je suis moins affuté, un peu de course à pied de façon plus régulière ne me ferait pas de mal pour le cardio, mais c'est aussi et surtout avec l'entrainement à monocycle que je peux m'améliorer sur tous les plans. Je pense à la montée du diapason à Beaulieu, je n'ai pas toujours eu les jambes pour la passer en étant enclenché 15 tours de suite, c'est l'amélioration technique et physique qui me l'a permis.

Aujourd'hui, j'ai l'impression d'avoir le choix entre rester en 150mm pour augmenter mon cardio en finissant des parcours à l'asphyxie ou passer en 140mm pour gagner des secondes sur le plat en prenant plus de risque et devoir ralentir voire désenclencher dans les faux-plats/montées de mes parcours habituels. Jusqu'à présent, j'ai trouvé que je m'étais plutôt bien coacher, je vais continuer un peu :oops:

Répondre