De retour de l’Unicon 17

Martin Charrier (adhérent au club pour la saison 2013/2014), Zélie, Karine et moi avons participé aux 17e championnats du monde de monocycle qui se déroulaient à Montréal début août pendant une douzaine de jours.

Environ 1 500 monocyclistes étaient présents et la concurrence était élevée dans toutes les catégories ; le niveau a grimpé depuis la précédente édition. Les nations les plus représentées étaient l’Allemagne (200 représentants), les États-Unis, la Corée (du Sud), le Japon, la France (80).

Les monos du team Corée, toujours bien rangés...

Les monos du team Corée, toujours bien rangés…

Martin grâce à sa préparation méticuleuse (choix du matériel, reconnaissance des parcours, entraînement) a tout de même dû s’employer en tout terrain pour gagner :

– le Uphill (montée raide contre la montre)

– le cross expert (très technique) (10 km, 500 m de dénivelée positif, « dessiné pour les 30 meilleurs mondiaux » selon le Directeur de course, avec passages limite trial)

– le cyclocross (nouvelle épreuve issue du vélo très appréciée  sur circuit tout terrain comportant des obstacles, des montées raides, des escaliers dans lesquelles il faut brièvement descendre de mono puis remonter).

Martin a également fait excellente figure sur 10 km (médaille d’argent) et sur marathon (bronze à presque 32 km/h de moyenne).

Martin Charrier escalade la montagne (Uphill).

Martin Charrier escalade la montagne (Uphill).

Quant à nous nous avons familialement participé à 26 épreuves à nous trois. Nous avions emmené quatre monos (20″, 24″, 29″ standard et 29″ Schlumpf) que nous nous sommes échangés suivant les épreuves en modifiant tiges de selles, pneu et manivelles (j’ai utilisé les quatre monos et emprunté une roue  pour le marathon !)

Nous sommes arrivés à Montréal avant les compét’ et avons peaufiné notre entraînement sur place.

Zélie a fait un excellent 10 km en 41′ (soit 14,6 km/h de moyenne environ !) et a aussi participé au 50 m one foot, aux 100 m, 400 m, 800 m, au slalom et aux courses de lenteur.

Zélie à fond !

Zélie à fond dans le faux-plat montant du 10 km (boucle à faire quatre fois) !

Karine a participé aux 400 m, 800 m, 10 km et a vaillamment et brillamment réalisé son objectif : finir le marathon (3 heures 12 min) !

Ça n'a pas été facile mais elle l'a fait !!!

Ça n’a pas été facile mais elle l’a fait (photo prise sur le 10 km)

J’ai eu deux médailles dans la catégorie des plus de 40 ans : 3e au cyclocross et 2e au stillstand (34″, loin derrière la nouvelle recordwoman du monde qui est restée en équilibre sans bouger sa roue plus d’une heure !) Je suis arrivé 5e au cross (catégories Advanced et 30-49 ans).

Le marathon devait se courir initialement sur une boucle autour du parc olympique et comporter une montée raide et des virages très marqués ; j’avais donc emmené mon axe à vitesse Schlumpf monté sur mon 29″. Arrivés sur place nous avons appris que le marathon se déroulerait sur… le circuit de formule 1 de Montréal : pour ce nouveau parcours (qui comportait certes une montée légère en courbe, une ligne droite face au vent et des virages en épingle à cheveux) je n’avais plus le bon mono. J’ai réussi à emprunter un bout de mono : un cadre, une roue de 36″ et son axe Schlumpf. Je l’ai eu 17 heures environ avant la course, ai monté un mono complet avec les pièces de mon 29 (selle, tige, collier, guidon, pédale, frein) et fait quelques tours de roues pour me réhabituer à la taille pour faire le marathon en 1 h 41 ‘ (22e au classement général, deuxième français).

Spécialistes cherchez l'erreur (réponse sur le forum !)

Pas facile de tourner avec cette bête !

Dans deux ans, l’Unicon 18 aura lieu en Espagne à San Sebastian.  C’est ouvert à tous, s’entraîner pour et participer fait énormément progresser… C’est aussi un bonheur familial alors réservez vos vacances et entraînez-vous ! À ce propos la rentrée sportive approche ; bientôt des nouvelles et des infos de ce côté alors à très bientôt sur une roue !

 

 

 

Laisser un commentaire

4 Commentaires.

  1. Merci pour ce compte rendu synthétique.
    1500 monocyclistes, c’est impressionnant. Ce devait être sympa de rencontrer des pratiquants des autres continents.
    Bravo pour votre préparation et vos performances.

  2. Sympa le résumé & chapeau à vous tous !

  3. Bravo, vous êtes trop fort ! Promis on s’entraîne pour St Sebastian !

  4. Bravo,
    Cette année je vais essayer de vous suivre un peu avec ma 36.

Laisser une réponse


[ Ctrl + Enter ]